Lettre à X

Laissez-moi mes amis

Avec leurs T-Shirts sales

Et leurs rires éclatants

Leurs yeux pleins de malice

Leurs fronts intelligents

Laissez-moi mes amis

Avec leurs obsessions

Et avec leurs passions

Et puis leurs belles manies

Laissez-moi mes amis

Leurs cheveux en bataille

Avec leurs hématomes

Avec leurs cœurs énormes

Avec leurs cœurs battants

Laissez-moi mes amis

A leurs joues les couleurs

Et à leurs cous mes bras

Laissez-moi mes amis

Leurs écritures de gosses

Leurs lettres de vieux sages

Laissez-les moi sans âge

Laissez-moi mes amis

Leurs recettes de famille

Leurs coins à champignons

Et chaque grain de beauté

S’il vous plaît, laissez-les

Laissez-moi mes amis

Dont l’illumination

Est un sens à la vie

Et comme nous en sommes là

Au passage, rendez-moi

Ceux que vous m’avez pris.

Laissez-moi mes amis

Leurs grands yeux bien ouverts

Leurs comptes à découvert

Et ce petit air tendre

Qui vous renverse l’âme

Laissez-moi mes amis

Leurs fossettes mignonnes

Leurs rides aux yeux rieurs

Leurs mains jamais trop propres

Leurs esprits comme leurs chambres

Rangés juste pour la forme

Laissez-moi mes amis

Avec eux les chansons

A mes oreilles leurs voix…

A mes oreilles leurs voix.

Laissez-moi mes amis

Leurs envies d’un peu tout

Et leur besoin de peu

Laissez-moi avec eux

Laissez-moi mes amis

Et tout ce qu’ils ont fait

Comme tout ce qu’ils feront

Ou qu’ils ne feront pas

Qu’importe, laissez-les moi

Laissez-moi mes amis

Qui s’émeuvent d’un poème

Ou d’un sentier breton

Ou bien d’un saucisson

Qui fêtent vos retours

Qui fêtent vos départs

Comme d’autres les saisons

Laissez-moi mes amis

Leurs mines de crépuscule

Leurs pupilles d’eau de mer

Leurs plumes, leurs pétales

Leurs épines, leurs crinières

Et leurs lits de bruyères…

Et leurs lits de bruyères.

Laissez-moi mes amis

Avec leurs peaux brûlantes

Leurs regards détrempés

L’épaule bienveillante

Le courage discret

Laissez-moi, Laissez-les

Qu’on s’arme, qu’on se complice

Qu’on s’arbre, qu’on se grandisse

Que l’on soit intouchables

Qu’on soit insupportables

Qu’on se raconte encore

Qu’on se cuisine un peu

Qu’on se ricane pas mal

Et qu’on s’aime à tout rompre…

Et qu’on s’aime à tout rompre.

Laissez moi mes amis

Et leurs « je ne sais pas »

Et puis leurs « pourquoi pas »

Et puis leurs « je suis là »

Jusque dans leur silence

Jusque dans leur absence

Encore, laissez-les moi

Laissez-moi mes amis

Et leurs histoires de fesse

Leurs carries et leurs plombs

Et la fichue tendresse

Laissez-moi mes amis

Laissez-moi, laissez-nous

Et puis par dessus tout…

Et puis par dessus tout :

Laissez-leur leurs amis.

ESSAISCHESTHOMES7

“A home inside my chest” by Lily / son superbe travail sur http://anneliselepellec.com

Advertisements
This entry was posted in actu.

One comment on “Lettre à X

  1. dihl sandrine says:

    waouh!! très touchant, j’en frissone encore. Tellement vrai. Merci

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s