7th May 2022. Extrait du carnet de bord.

On arrive à hauteur de la petite Gigha et des grandes sœurs Islay et Jura. Islay, notre point d’entrée en Ecosse la saison dernière, où au petit matin nous faisions la course sur le ponton : « Le premier qui met un pied en Ecosse a gagné ! » et où j’embrassais à genoux l’herbe tendre de pré-salés. Gigha, notre point de sortie en fin de saison dernière où Lily s’est explosé le genou sur un caillou quelques heures avant de larguer les amarres pour le convoyage retour. Parfois, ça fait mal les départs !

Nous voilà donc là, entre l’arrivée et l’au-revoir, flottant entre les deux. Et c’est tout le temps comme ça que je me sens… flottant constamment entre départ et arrivée, entre « à t’aleur » et enfin se retrouver. Y’a quand même de quoi, parfois, être totalement à côté de ses pompes ! Et c’est pas simple, pour la marche en avant, d’être à côté de ses pompes totalement.

C’est souvent que je me surprends à cueillir les distances, ces drôles de vecteurs, et à en faire des bouquets de fleurs. C’est souvent que ma girouette tourne comme un moulin à vent, que je me fous de la latitude, des degrés et du temps…que je regarde le baromètre dégringoler en fredonnant des rayons. Bateau perdu entre l’après et l’avant, bateau flottant entre deux îles maintenant. L’Islay de l’arrivée, son fumet tourbé, la Gigha des départs au cœur serré, au genou bousillé.

Y’a que deux personnes vers qui se tourner alors pour garder un semblant de cap : Nicolas Bouvier et Beyoncé. Et non, c’est même pas une blague !

Tonton Bouvier parce qu’il nous rappelle : « on croit qu’on va faire un voyage mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait ».  Soit, Tonton, je vais me laisser faire alors, et défaire encore…

Et sur le pont de ce matin écossais j’envoie « Halo » de Beyoncé…oui, mais dans la très belle version folk d’Ane Brun. « Think I’m addicted to your light ». Et l’humidité de la nuit s’évapore. Un immense halo de soleil met le feu à la brume et à mes égarements.

Oui, qu’importe la latitude. Certains toujours ressemblent à maintenant.

Elle est totalement à côté de ses pompes…pourtant, elle a des semelles de vent.

The sound…

2 Comments

  1. Fantastic!!! Great to see you on your way again. The midges in Scotland are much more dangerous than the midges of Connemara. Beware!!!🤠
    Safe sailing.
    Shane &Irene

    1. Hi my friends !!! We have some wondefull Connemara hand knitted beanies to protect us from midges and cold !!! Missing you so much, will come to visit you next winter !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s