“Et faire cent fois le tour des mots…pour les mouiller à tout jamais”

Cela fait des mois, voir des années qu’on en parle…ça y est, il est temps pour Lily et moi de ressortir les archives, les carnets de bords, les photos, les croquis, les bouts de papiers humides et salés…et de débuter le travail d’un livre coécrit après ces 4 premières années dans l’aventure Pianocean.

Mais, première étape, il faut déjà saisir tous nos textes illisibles, écrits à la va-vite dans le roulis d’une cabine de bateau, sur un document Word! Il faut savoir que je tape plus vite sur un clavier de piano que sur un clavier d’ordinateur. J’ai donc opté pour la solution “Dictée vocale”…et me voilà partie dans un fou rire en voyant les transformations que l’ordinateur effectuait:

“L’arbre d’hélice” devint donc “l’Arbre Délice”

“Gratter la carène” devint “Gratter la Karenn” (Ah bah bravo!)

Une “pince-étau” devint une “pensée-tôt”

Quant aux “coups de bourre”, ils devinrent “Ecoute le bourg”

Enfin, la phrase “Failli tuer Lily en laissant tomber une clé à molette du haut du mât”, elle est devenue “Failli tuer Lily en laissant tomber une camionnette du haut du mât”. Autant dire qu’elle l’a vraiment échappé belle!

J’ai donc abandonné la dictée vocale au moment d’écrire “Bidouillons quelques brêlages en spectra et hissons”…!

 

Extrait du premier livre de bord de Lady Flow. 2013-2015
Advertisements

Dernier concert de l’année 2017 !

Rendez-vous à Virieu (38) pour une soirée ciné-concert le 22 Décembre !

C’est le dernier RDV musical de l’année 2017 !

Belle fin d’année à tous!

Marieke

Affiche Virieu

Les vidéo-reportages Pianocean !

Bonjour à tous,

dans le cadre de notre campagne de financement participatif sur Tipeee, nous réalisons des vidéo-reportages d’escale en escale tout au long du voyage !

Voici le nouveau reportage en direct des Côtes d’Armor…

Pour visionner tous les reportages et nous soutenir dans notre aventure, Rendez-vous sur https://www.tipeee.com/pianocean

 

Merci à tous et bon vent !!!

 

Bye Bye my dear Captain !

IMG_7087 (2)

La toute première phrase écrite dans mon journal de bord de Lady Flow commençait par ceci: “Ah! Il pouvait pas être autrement ton capitaine ma Lady !”

Ouais, j’parlais de toi, Mikaël…que je venais de déposer au centre de rééducation de Kerpape où on avait réussit à faire entrer une bouteille de whisky en douce, cachée dans ton fauteuil roulant. Ouais, on s’est bien accroché tous les deux. Toi et ta grande gueule, tes conseils enflammés…et ta malice, et ta gentillesse. Tu t’es bien bougé pour que “ta p’tite Marieke” fasse une belle tournée en Bretagne… et ça a marché ! Tu m’as présenté à la Compagnie des ports du Morbihan, qui a été ma bonne étoile, et puis à la Sellor aussi…et puis Christian et Annie, ces beaux oiseaux ….à tout ton réseau, ce qu’il te restait de ta grande époque que tu évoquais si souvent, et avec verve ! Et puis on s’en est fait, des platrées de langoustine avec Dam’ Annick et tout l’équipage, Gast alors !

Ouais, je savais bien que t’étais pas en forme, mais tu te démerdais toujours avec ce foutu espoir, comme dirais Lily. Ouais…”encore pas mal d’emmerdes, mais t’inquiète pas ma p’tite Marieke, j’sors de tout ça et puis on s’voit ! On s’tient au courant !”…

Ouais…sauf que l’aut’ jour, c’est Annick qui m’a tenu au courant…c’était la fin du foutu espoir. Alors, avec Christian et Annie, on est venu te voir. Tu dormais…tu flottais dans les limbes d’un coma médicamenteux. Christian a frotté sa barbe contre la tienne. Annie a rigolé tout bas en disant que vous alliez rester accrochés comme du velcro, barbe contre barbe ! On avait envie d’te r’trouver, de se frayer un passage jusqu’à toi à travers l’opium et la morphine…de faire résonner la corne de brume pour que tu saches que nous étions là.

Alors, j’me suis mis à chanter, à chanter fort, LadyLand “I will miss you all your laughters, old men…”…et là, des limbes brumeuses, tu nous as fait un signe : une larme, au coin de ton oeil, s’est formée et a coulé. Alors, j’t’ai parlé bien fort pour te dire : “Ouais ! Cap’tain ! T’inquiète, quand on a pas les mots, nous z’autres, on a les antennes !!! Et j’peux te dire qu’on te reçoit 5/5 Capitaine, fort et clair, FORT et CLAIR ! ”

J’avais jamais vu une goutte d’eau parler autant. Jamais vu une goutte d’eau embrasser des gens. Jamais vu une goutte d’eau sortir seule d’un océan. Jamais entendu crier une goutte d’eau si fort. Jamais entendu rire une goutte d’eau.

Une. goutte. d’eau.

Pleure t’il?